4L trophy.

Yves a accepté de nous parler aujourd’hui de l’expérience 4L trophy et ça vaut le détour.

Avec Yves, tout comme avec Thibaut d’ailleurs, on a passé 4 ans de collège hyper cool. C’était un précoce de la tendance seapunk puisqu’il arborait fièrement un pull à l’effigie d’une crevette. Quand je lui ai proposé de participer en tant que représentant de l’expérience 4L, il ne m’a posée aucunes questions, il m’a juste dit  » Bien sûr « . Comme ça sans équivoque.  5 heures plus tard, il a brillamment rempli sa mission qui était de nous envoyer du rêve et de l’aventure.
Merci Yves pour ta générosité de temps et d’humour (vous allez voir il y a deux trois perles). Sache que j’admire vraiment ce que tu fais, et la façon dont tu vis. Et je pense que je ne suis pas la seule.

559714_2900086879475_687496970_n.jpg
@yves

Allez je vous laisse lire cette pépite maintenant.


 

Yves, je prends le temps de te le dire maintenant, le fait que tu participes à cette aventure depuis quelques temps déjà m’impressionne énormément. Tout le monde ne sait pas de quoi il s’agit alors tu nous en dis plus ?

Tous les ans depuis 20 ans en février a lieu le 4L Trophy.

Cet événement est le plus grand rassemblement sportif étudiant à but humanitaire au monde.

Il consiste à traverser le désert marocain à bord d’une Renault 4L et ainsi d’acheminer du matériel scolaire et sportif aux enfants marocains. En 2012 nous avons été 2480 étudiants(es) à avoir brillamment franchi tous les obstacles tels que bacs a sables, dunes et autres pistes piégeuses. Toute notion de vitesse est exclue dans ce Raid, le classement se fait uniquement en fonction des capacités d’orientation et de franchissement.

Au-delà de la dimension aventure et sportive, chaque équipe de deux étudiants s’engage à amener dans ses bagages un minimum de 50kg de fournitures scolaires et sportives.

En arrivant à Fès, une partie de ce matériel sera acheminée à La Ligue Marocaine de Protection de l’Enfance, dans le cadre d’un partenariat entre le 4L Trophy et l’UNICEF.

L’autre partie des fournitures sera distribuée dans les écoles et villages tout au long du parcours.

Ceci a pour but de scolariser 3000 enfants.

Pour information, en 2011, 82 tonnes de fournitures ont été distribuées, c’est le record actuellement.

Le départ de ce raid se faisait du stade de France à Paris mais tu penses bien le Bronx que cela provoquai presque 1500 4l sur le périf.
En 2012, le départ s’est fait du parking du Futuroscope a Poitier et de Saint Jean de Luz, pour diviser le nombre de véhicule. L’an passé ils sont tous partis de Biarritz, je n’y étais pas mais j’imagine le joyeux bordel ! Après avoir traversé la France, puis l’Espagne c’est en bateau que chaque équipe rejoindra le Maroc par le détroit de Gibraltar. Les équipes effectueront plus de 6000 km dont 700 km de pistes désertiques.

Qu’est ce qui t’as motivé à le faire la première fois ?

Je suis à baroudeur de naissance, grand fan du Paris-Dakar, j’aime aussi les vieilles voitures, bien plus belles et plus pratique que nos tas de plastique à l’obsolescence programmé. Ma 4l jaune, fritz, a 31 ans cette année. Même la plus chère des BMW n’attendra jamais mes 15 ans.

J’ai découvert le 4l atrophie en vacances chez ma grand-mère vers perpignan, en regardant le journal, en 2010. Le lendemain j’allais voir une r4 sur le parking d’un supermarché. J’étais contaminé.

1159 équipages en 2015, moi je me pose quand même une question, elles sortent d’où toutes ces 4L ?

Haaa la 4l, la voiture Blue jean de l’époque, le couteau suisse français a 4 roues. C’est aujourd’hui encore le 18eme véhicule le plus produit, derrière la Ford T ou la coccinelle, produite de 1961 à 1992 8 millions de voitures vendues. On en trouve encore beaucoup, véhicule du Papapa remisé au fond de la grange, oublié, ou encore qui roule tous les jours car voiture sympathique à conduire. J’en suis moi-même tombé amoureux et je commence ma collection, j’en ai déjà 3 à moi et j’en restaure pour des amis ou pour des passionnés.

C’était difficile de trouver des sponsors ou les entreprises sont plutôt généreuses ?

Tu vois la roulette russe ? Bah c’est pire ! Aucunes règles, aucunes normes, des petites entreprises donne parfois plus que les grosse, mais des fois on a des surprises aussi. C’est une mission longue et difficile. Le budget, je le récolte en général avec des marchés aux puces,  marchés de noël ou autres actions du genre. J’ai un partenariat avec un maraicher sur village neuf (ndlr, village d’Alsace), et lorsqu’il vend ses paniers de légumes, je vends des bretelles ou des petits gâteaux, des écharpes tricotées par des membres de ma famille etc. C’est long mais putain (ndlr : j’épargne mes jeunes lecteurs) ce que c’est bon quand tu arrives au bout d’un an de récolte de fond et que tu poses tes roues dans le sable !

Il faut vraiment savoir bricoler non quand on veut participer ?

Un minimum ! Je savais tout juste changer une roue et faire les niveaux la 1ere fois. Au moins ça. Mais au pire il y a assez de copains autour !

C’est quoi la plus grosse galère qui te soit arrivée ?

Je suis un expert en galère, je pourrais en faire un livre…
La 1ère année, j’ai ma voiture qui faisait des pannes d’essence avec le réservoir plein, 18 mécanos sont passé sur la voiture, j’ai été tracté des dizaines de fois pour rien vu qu’elle redémarrait après quelques temps.
Un trou dans le plancher au-dessus du réservoir, tombé le réservoir, et plein d’autre manip, pour trouver à la fin, de retour à la maison, que c’était mon bouchon d’essence qui était bouché, donc le réservoir n’était pas mis à l’air et il y a avait un effet ventouse, l’essence n’arrivais plus. En 2012, c’est mon châssis qui a cassé, faut dire que je roulais comme un salaud pilote aussi. En 4 ans de raid, j’en suis à une quinzaine de cardans cassés, et autres petites pannes.

563505_2866807247505_596927132_n.jpg
Moi je répare tout, easy.

10 jours, 6000 km coincé avec un seul co-pilote, ça rapproche ou il peut y avoir des problèmes ?

50/50. Ma 1ere copilote, la pire idée de ma vie : peur de conduire, pensait que le raid c’était bikini au bord de la piscine les doigts de pied en éventails avec un cocktail. La première nuit à boulajoule par -15° sous tente, sachant qu’étant en couple elle faisait tente à part, ça ne lui a pas plus, elle est rentrée en avion me laissant comme un gland seul dans le désert. J’ai conversé avec mon GPS pendant les 1500 km restant.

D’ailleurs, vu que j’imagine que chaque espace de la voiture est destiné aux dons pour les enfants, il faut quand même se préparer à ne pas emporter trop d’affaires, mais on se nourrit comment en plein désert ?

Les petits déjeuners (pain arabe, confiture, orange et thé à la menthe, le paradis)

thé.jpg
Un peu comme ça. Mais en pas pareil.

et les repas du soir sont pris en charge par l’organisation. Mais il faut prévoir aussi à manger pour le midi (boîte, réchaud, pâté.. de la grande gastronomie). Moi qui suis un fin gastronome, j’avais une glacière avec de la barbaque et un grill dans le coffre.

Et niveau hygiène ça se passe comment du coup ?

Mal ? C’est toujours plus compliqué pour les filles mais ça passe. Il y a des toilettes sur les bivouacs, et des douches glacées , mais après 1499 personne tu imagines l’état…

C’est quoi le plus beau moment dont tu te souviennes, le meilleur souvenir de cette expérience (que tu as réitérée tout de même 3 fois) ?

Vu mes problèmes précédemment cité, en 2011 et 2012 j’ai été privé de l’étape marathon, 2 jours en autonomie complète camping en solitaire, grosse étape du raid. Et 2013, outre le fait d’avoir l’aval de l’organisation, j’ai pu faire cette étape avec un groupe de potes au poil, feu de camp sous la voie lactée, une superbe cuite aussi. Et le lendemain au moment de rejoindre le macadam à la fin de l’étape, j’en avais les larmes aux yeux.

83bbfee0c804712a916fda0ee905ea3b.jpg
Uberhumor.com

Tu as aussi participé au  student challenge qui s’appelle maintenant le Babel Raid, c’est quoi la plus grosse différence ?

La plus grosse différence c’est que ce n’est pas limité au 4 l, pour preuve on la fait en Clio avec ma sœur. Toute d’origine achetée 800  euros 2 semaines avant le raid, la 4l automatique n’étant pas prête à temps, au milieu de 2cv, 205, golf, coccinelle et une r30. C’est le plus gros changement notable, outre le fait qu’on n’était que 44 voitures.

Je crois savoir que tu as fait un double défi, adapter une voiture pour ta sœur (le projet O.R.N.I je crois) qui a une hémiplégie du côté droit. Ça a du demander pas mal de ressources non d’installer une boîte automatique sur une vieille voiture ? T’en as bavé ?

J’en ai c**é a mort putain  !(ndlr : notons que Yves prends la peine de censurer le mot c**é mais pas le mot p*****n) 

ORNI
Ca, c’est l’O.R.N.I. Tu m’étonnes qu’il en ai c**é a mort.

3 ans de boulot ! Tout est parti d’une idée :  adapter le raid à Nelly. Mécaniquement, ce n’était pas compliqué, moteur et boite de Renault r5 automatique se monte facilement.  Mais je n’étais pas équipé pour le faire chez moi, les profs du lycée technique de Villeneuve la garenne qui suive le 4l trophy chaque année comme mécanos m’ont proposés de le faire gratuitement.
Puis un ami me propose sa r4, un autre me propose une r5 automatique, et hop, Ya plus qu’a. Sauf que le lycée traîne, met un bordel pas possible, je décide d’aller la récupérer en l’état. Catastrophique, la moitié est montée à l’envers, il manque des vis de partout quand elle ne sont pas cassées dedans, des pièces ont disparues.
Je décide de tout reprendre moi-même, après les cours, en plein hiver, je refait étape par étape, j’en chie (ndlr: ah non finalement ça le perturbe pas tant que ça) et vu les bêtises réalisées par le lycée, je casse une boîte. J’en trouve une autre, et je trouve un garage a Rouffach, spécialisé dans les anciennes voitures. Le mec est une pointure dans le domaine, et, excusez moi du peu, recommandé par le musée Bugatti de Mulhouse ! Rien que ça. Il y a passé 3 mois mais maintenant, elle tourne tous les jours !

Tu conduis combien d’heures pas jour exactement ?

Tu dors très peu, tu te relais avec ton copilote, ce doit être dans les 8h par personnes, selon le retard accumulé. Au student challenge, on a cassé le joint de culasse au départ à la Rochelle, on a perdu 2 jours. La voiture réparée, à 14h on est partis pour 1200 km, en 16h non-stop. (C’est paaaaaaaas bien) mais le bateau partait de Algerciras à 8h, on est arrivé à 6h.

Même si le but n’est pas forcément d’arriver premier quand on participe, quand tu étais dans l’aventure, tu as pris le goût de la compétition ?

Never give up, on abandonne jamais rien,  ni personne. C’est cette phrase qui me motive pendant le raid, l’important c’est d’arriver, je ne m’intéresse pas au classement. Bien qu’à l’avant dernière étape du student, on était second et qu’on a essayé de se maintenir mais finalement, pas graaaave.

C’est quoi pour toi, le plus beau paysage de l’itinéraire ?

La nuit du désert est magnifique. On voit toute les étoiles, aucune pollution lumineuse. On voie la voie lactée. Passé le col de tishka, une p*****n (ndlr: une fois sur deux dites donc) de route de montagne comme on en voit pas en France, les paysage sont superbes, désertiques en bas, montagneux en haut, et au milieu, des pins, des rivières, des villages typiques.

tichka.jpg
 

http://www.alicewonderland.com

 

Tu as ressenti quoi la première fois que tu as franchi la ligne d’arrivée en 2011 ?

De la fierté, de la joie, et surtout un manque, il fallait que j’y retourne !

Tu conseillerais quoi à quelqu’un qui veut se lancer dans l’aventure ?

Lance-toi ! C’est unique c’est fantastique, tu en ressortiras grandi, et épanoui.

 

 

Si tu veux suivre Yves dans ses aventures : c’est ici 

Si tu veux t’inscrire au Rallye 4L : c’est ici 

 

Publicités

2 commentaires sur « 4L trophy. »

Les commentaires sont fermés.