Berlin

Audric a accepté de parler de sa vie à Berlin. Une interview complète de sa vie à Berlin.

Publicités

Audric, vit à Berlin, et a accepté de répondre à mes questions.

Audric, je l’ai rencontré au lycée dans notre section spéciale (je n’en dirais pas plus, ça fait mystérieux). Puis je l’ai retrouvé en Suisse dans notre école spéciale (toujours ce mystère qui plane). Peut être qu’un jour je le retrouverai à Berlin qui sait !
C’est quelqu’un sur qui on peut vraiment compter, la preuve, il a passé quatre heures à remplir mes questions, juste pour être sûr que je sois bien satisfaite. Quand j’ai voulu rentrer dans notre école spéciale (il y était avant moi) il a répondu à toutes mes questions sans jamais me dire que je le saoulai, il est toujours à l’écoute des gens qui veulent bien se confier à lui et c’est un ami fidèle.

Petite chose que je n’ai pas sue gérée (c’est l’un des premiers à avoir accepté de participer à l’expérience, et je n’étais pas encore bien rodée à l’exercice), il faut savoir que c’est aussi un excellent pianiste, (ah tient le mystère diminue) et j’ai un peu oublié de lui poser des questions sur la vie musicale à Berlin.

Mais heureusement pour vous il a déniché une super librairie où l’on peut écouter de la musique classique et qui a l’air démente. Alors bravo Audric pour ton implication ! Je n’arrive pas à croire que ça fasse déjà 8 ans qu’on se connaît, même si le temps file à toute vitesse, tu n’as pas hésité à sacrifier le tient pour cet article des plus détaillés. Merci du fond du ❤



Carte d’identité de Berlin

Superficie : 892 km²

Nombre d’habitants : plus de 3,5 millions d’habitants

Nombre de quartiers : 12

Langue officielle : l’allemand.

Monnaie : l’euro.

Sites inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco :  3



Audric, tu vis à Berlin, qu’est ce qui a motivé ta décision ?

Tout d’abord pour poursuivre mes études pianistiques. En effet Berlin est une des capitales les plus importantes en Europe pour la Musique. Pour moi c’est le Classique, mais il y en a vraiment pour tous les goûts ! Ensuite, la ville m’a toujours passionnée pour toute son histoire, son architecture et sa mentalité, qui est très ouverte et à l’opposé de ce qu’on peut trouver à Paris, par exemple. Puis tout simplement le besoin de prendre un nouveau départ et de changer de culture, vivre une nouvelle expérience dans un pays non francophone. Ah oui, et aussi rejoindre ma moitié, qui vit à Berlin 😉 !

L’image des français dans la ville, elle est bonne ou mauvaise ?

Etre Français à Berlin : bénédiction ou malédiction ? Un peu des deux je dirais. Finalement je pense que nous sommes victimes des mêmes clichés que partout ailleurs dans le monde : je ne vais rien apprendre à personne en disant que nous sommes, selon les étrangers, l’arrogance personnifiée (Ndlr, enfin quelqu’un qui ose le dire à voix haute. Merci !). De plus nous sommes des rebelles et nous transgressons les règles, presque par principe, pensent-ils. Pour eux nous sommes mal élevés et malpolis (mais il est vrai que j’ai croisé beaucoup de Français ici qui donnent raisons à tous ces clichés !). Nous aimons râler et nous plaindre tout le temps etc…

Mais il y aussi des points positifs, pas de panique ! Nous parlons la langue de l’amour et nous sommes romantiques. Notre accent français quand nous parlons allemand est très sexy, voire carrément irrésistible !  «  ICH LIEBE DICHHHH ». Les Berlinois nous qualifient de chics dans nos habitudes vestimentaires, ils peuvent repérer un Français à des kilomètres (ce n’est pas très difficile quand on voit comment eux s’habillent…). Attention, ils peuvent s’attendre aussi à ce que vous fassiez apparaître un Camembert sous votre béret !

Ca a été compliqué les démarches administratives ?

Pas spécialement compliquées, mais chiantes ! (Ndlr : coucou Yves ! Un copain ) En règle générale, il faut faire son «  Anmeldung », qui est LA démarche administrative à faire lorsqu’on débarque dans la ville pour y habiter. A faire à la mairie.
J’ai appelé et le rendez-vous a été pris pour…3 mois plus tard. En plus du problème de la langue qu’il faut savoir gérer, il faut réunir plein de papiers en tout genre (il faut savoir que les Allemands sont les champions pour cela, leurs démarches administratives prennent du temps, beaucoup de temps, au détriment de dizaines de kilos de paperasse…), bref j’y suis allé et pas de chance, il manquait un tout petit papier de rien du tout dont je n’étais même pas au courant. BYE BYE nouveau rendez-vous pris pour dans plusieurs semaines. Je n’y suis pas allé.
Je suis un total clandestin ici, et cela ne gêne personne. Même lorsque j’ai dû ouvrir un compte bancaire, qui est nécessaire quand même pour quelques trucs (locations en tout genre, forfait de téléphone etc. …). Bien sûr mon statut d’Européen joue en ma faveur et je précise que j’ai décidé de ne rester à Berlin pour une durée déterminée. Si bien sûr j’avais décidé d’y vivre pour toujours, il serait quand même conseillé de faire cette Anmeldung.

Tu manges quoi maintenant ? L’Allemagne n’est pas réputée pour sa gastronomie, alors ça change quoi ?

L’Allemagne n’est pas réputée pour sa grande gastronomie ? Mais que fais-tu du fameux jarret de porc servi avec sa choucroute ? Ses knödels accompagnés de foi aux pommes et choux rouge ? Certes, tout cela n’est pas très raffiné.

En tout cas, elle est réputée pour les saucisses ! Plein de saucisses en tout genre, vraiment délicieuses et différentes qu’en France ! C’est une institution ici, tu n’es pas un vrai Berlinois si tu ne manges pas une Currywurst (littéralement Saucisse au Curry frites dans l’huile, qui sont la plupart du temps accompagnées de barquettes de frites recouvertes ou non de cheddar fondue et de piment vert) debout dans la rue, en rentrant de soirée ! Pour cela il faut se rendre au Curry66 de Warshauer Strasse, juste à côté du pont.

Currywurst curry66.jpg

Des stands à Currywurst, il y en partout, à chaque coin de rue, suivant les quartiers. Il existe même à Berlin un Musée dédié à cette saucisse. D’ailleurs Berlin regorge de stands de bouffe alléchante (parfois moins) dans le métro, dans les gares et dans la rue !

Il n’est pas rare même, de voir des « hommes-saucisse », tout simplement des vendeurs de saucisses mobiles, à pieds ou à vélo. Mais du point de vue hygiénique, je vous le déconseille fortement.

Sachez que le Kebab moderne est aussi berlinois que la Porte de Brandebourg ! Oui, c’est à Berlin qu’a été créé le Döner Kebab tel que nous le connaissons. Il y a UN endroit dans la ville où il est réputé pour être le meilleur (en atteste une longue file d’attente de plusieurs mètres, jour et nuit), c’est dans le quartier de Kreuzberg à la station de métro Mehringdamm, ça s’appelle Mustafa Gemüse Kebab. Mais ce que personne ne sait, en tout cas pas les touristes, c’est qu’il existe dans Berlin une copie de Mustafa : allez voir dans le quartier de Friedrichshain sur la Warshauer Strasse, zéro attente garantie, et ils sont même meilleurs.  Berlin est une ville tellement riche au niveau mixité culturelle. On peut manger absolument tout ce que l’on veut, et de tous les pays du monde, et en plus c’est délicieux presque partout. Berlin détient le record du nombre de restaurants décorés d’étoiles Michelin de toute l’Allemagne. La meilleure pizza de ma vie je l’ai mangée à Berlin, et pourtant j’ai déjà parcouru toute l’Italie ! Bref c’est facile, à Berlin niveau bouffe, on se fait plaisir !

Désolée pour cette question, mais moi j’ai l’impression qu’à Berlin on trouve de la drogue partout, tu l’as ressenti ou pas tant que ça ?  

Franchement ? Pas partout, mais il y a énormément d’endroits réputés pour ça, où il n’est pas bon de traîner le soir et la nuit. Evitez à tout prix (sauf si vous voulez acheter et consommer) le Görlitzer Park la nuit, si vous tenez à fêter votre prochain anniversaire vivant. Sans blague. Du côté de Warshauer Strasse, c’est assez chaud aussi. En soirée et en boîte, la drogue circule facilement aussi, facilité par le droit de fumer partout à Berlin et seulement à Berlin.

T’as une anecdote marrante ?  

Au printemps et en été il faut faire attention en traversant la route : voitures, tram, vélo, calèches et… vélos à bière ! Oui, il est possible de louer une espèce de vélo-bar pour 6 personnes ou plus qui pédalent, et au centre : un bar avec des bombonnes de bières ! Parfois ce sont des vrais dangers publics. Mais c’est drôle ! 

Une idée reçue sur les Berlinois qui s’est vérifiée ?

 Oui ! Les Berlinois (pas tous heureusement) sont aussi aimables que les Parisiens, voire pire ! J’ai été choqué la première fois que cela m’ait arrivé, en commandant une Currywurst. La vendeuse agressive en me fusillant du regard me demande ce que je veux, en s’impatientant. Pourtant c’était un endroit très réputé à Berlin. Ensuite elle me demande de dégager pour laisser la place aux autres. Cela m’ait arrivé plusieurs fois dans les commerces et j’ai appris que ce n’est pas méchant de leur part, ce qu’il faut faire c’est leur répondre de la même manière et ils sont contents, se détendent parfois et même, font des blagues !

 Pour moi, c’est vraiment un pays d’écolo, alors tes céréales tu les achètes toujours en paquet ou tu les prends au poids ?

J’achète toujours mes céréales en paquet, et je ne suis pas encore tombé sur un magasin qui les vend au poids, bizarrement. Pour le côté écolo oui tu as raison, et Berlin est la ville d’Allemagne où il y a le moins de voitures en circulation ! C’est aussi la capitale de la verdure. On peut même trouver ici des coiffeurs bio. Pour le triage des ordures par contre c’est le casse-tête.

C’est facile de se déplacer à vélo ?

C’est ultra facile et c’est l’idéal. C’est le mode de transport préféré des Berlinois. A la différence de la France, le vélo est admis quasiment partout, même dans les parcs. Il y a des pistes cyclables partout et les automobilistes sont très attentifs.

Il paraît que l’art s’observe partout, toi tu vas où ?

C’est vrai, il suffit d’aller dans la rue, ou le long d’un fameux vestige du Mur de Berlin, où plein d’artistes ont dessinés dessus. Certains dessins sont très célèbres. Cela porte même le nom de l’East Side Gallery.

east side gallery.jpg

Il y a aussi des centaines de galeries d’art et même, au centre de Berlin, une île constituée quasiment uniquement de musées (180 environs) ! C’est par pour rien qu’elle s’appelle L’ile aux musées. De nombreux artistes exposent  régulièrement leur art en pleine rue. Au détour d’une promenade on peut facilement se laisser surprendre. C’est génial !

Une expression Allemande que tu utilises ?

« Das ist mir Wurst ! » qui signifie littéralement «  ça m’est saucisse » et qui est l’équivalent de notre «  j’men fou ! ».  J’adore cette expression !  

Pour moi, la bière blanche est meilleure que partout ailleurs, t’es d’accord ?

Je ne suis pas un spécialiste de la bière, alors je ne peux pas trop répondre à cette question. Tout ce que je peux dire c’est que je n’ai pas remarqué d’enjouement particulier pour la bière blanche dans les bars. En même, il y a tellement de sortes de bières différentes !

D’ailleurs, à Berlin, en soirée, on boit des cocktails ou des bières ?

On boit des bières bien entendu….au début ! Après on boit tout ce qui nous tombe sous la main. Mais de toute façon les bières se boivent tout au long de la journée.

Mais ce que je vois ici, c’est qu’ils aiment faire leur propre petit bar à cocktail chez eux en soirée avec les recettes affichées sur le mur, et chacun se fait ce qu’il veut ! (Ndlr, je le savais pas, du coup je suis contente de savoir que mes soirées ont un air Berlinois haha)

Alors, je sais que tu as vécu en Suisse, mais franchement les Allemands ils sont si consciencieux des lois que ça ?

Oui ! Je pense que les Allemands sont aussi rigoureux que le Suisses Romands, mais moins que les Suisses Allemands ! Après, je sais que Berlin est une ville vraiment à part en Allemagne et n’est pas très représentative du reste du pays. A Berlin, on fait ce qu’on veut, peu de chance de se faire juger.

Attention, exception faite pour les passages piétons ! Disgrâce suprême ! Si vous traversez la route à pieds alors que c’est rouge pour les piétons, même si il n’y a zéro voiture à l’horizon, vous prenez le risque de vous faire insulter !

C’est quoi le truc touristique que tu adores malgré tout ?

Prendre le bus 100 ! Ce n’est pas un bus à touristes, mais il parcourt la ville, en passant par presque tous les sites touristiques ! C’est toujours un plaisir.

Et inversement, il faut aller où pour s’éloigner des touristes ? 

Les petites rues sympas de Kreuzberg, quartier très alternatif et animé, qui est en train de devenir un quartier bobo à la mode ! Mais en règle générale, sauf les grands sites touristiques et le quartier de Mitte, où se trouve la fameuse Tour de la télévision, les visiteurs ne surchargent pas la ville, tellement elle est vaste et aérée.

Le Berlinois il est comment finalement ? Il est vraiment Allemand ou c’est une ville trop cosmopolite ? 

Le Berlinois est grand, hipster, blasé et il mange des Currywurst ! Il est volontiers tatoué et artiste. Il aime sortir du jeudi soir au lundi matin au Berghain, club Techno mythique le plus réputé d’Europe. Non, le Berlinois n’est pas le gros allemand moustachu avec sa chope de bière à la main ! 

 Et pour finir, un gros cliché qui s’est vérifié à ton arrivée ?

La mélodie agressive et rustre de la langue allemande, sans aucun doute ! Pouah ! 

(Ndlr : Zum Schluss Audric : willst du mit mir ein Kaffee trinken in Berlin ? 🙂 Je sais dire une phrase en Allemand, et je l’utilise en toutes circonstances, oui oui)

Les adresses d’Audric

 

Ses bars

Le bar ORA, sur l’Oranienplatz, métro KottbusserTor. C’est un bar fou, ayant gardé tout le décor de ce qu’il était à l’origine : une pharmacie au 19ème siècle ! Vous buvez du vin en compagnie des seringues, médicaments, fioles et autres instruments médicaux dans un grand espace en bois foncé vernis. Expérience intéressante !

Ora.jpg
Spoiler Alert.

Son restaurant 

Hamy, restaurant Vietnamien à Hermannplatz. Pour 4 euros même pas, vous avez un délicieux curry. Entre amis, on se retrouve souvent ici.

Sa librairie

Chez Dussman Das Kutlturkaufhaus, sûrement la plus grande librairie d’Allemagne. Des centaines de milliers de livres et tout ce qui est en rapport avec la culture. Lieu aussi de concerts de Musique Classique, dans un grand hall.

Ses adresses shopping

Métro Weinmeisterstrasse, quartier commerçant avec des boutiques sympas, ou la grande avenue marchande de Berlin Ouest : Kufurstendamm. Ou encore le KaDeWe, plus grand magasin d’Europe, il vaut le coup d’œil, surtout le dernier étage, où se trouve l’alimentation. Ici on peut déguster de tout, shortbread londoniens, chocolat suisse, frites belges, huîtres et champagne français bien sûr, bref,  c’est immense !

Une galerie d’art

Isabella Bortolozzi, art contemporrain.

Son musée préféré

Le Naturkundemuseum, musée de la Nature. Ils viennent de recevoir le squelette le plus complet au monde d’un tyrex ! (ndlr : tu savais que j’aimais beaucoup le dinosaures ? )Mais ils possèdent aussi des milliers d’autres merveilles.

Ses endroits pour flâner

 Berlin a un nombre innombrables de parcs. Un parc immense au centre de Berlin (3km de long et 1km de large), Tiergarten. Véritable forêt, avec des lacs et rivière, de vastes prairies, des monuments; on peut faire de la barque, se promener à cheval etc. Il possède même un zoo gigantesque.

Mais aussi le parc de Tempelhof, encore plus grand que le Tiergarten. Ce parc est vraiment quelque chose d’atypique étant donné que c’est un ancien aéroport désaffecté depuis seulement quelques années, et il se trouve en plein centre de la ville ! Aux beaux jours, tous les berlinois aiment se retrouver sur les pistes de décollages pour boire des bières, ou marcher sur les pelouses qui l’entourent, c’est très impressionnant.

tempelhof.jpg

Pour plus d’intimité et de romantisme, il faut se rendre au parc du château de Charlottenbourg.

Mais il y aussi un endroit assez fou : au milieu d’un parc, tous les samedis pendant les beaux jours (Preussen Park), bon nombres d’asiatiques sympathiques s’installent carrément par terre avec leurs ingrédients, petites plaques électriques et ils cuisinent des milliers de choses asiatiques succulentes ! Totalement surréaliste. Vous pouvez venir acheter vos petites assiettes, un peu partout sur chaque petit stand pour pas cher du tout, et allez vous installer dans l’herbe plus loin !

Un quartier où il fait bon traîner

Prenzlauer Berg et le Mauerpark (parc du mur) lieu de retrouvaille de tous les Berlinois le dimanche, où se trouve un immense marché aux puces, trucs à manger, karaoké en plein air au centre d’un grand théâtre aménagé. Ambiance super sympa.

Un club ou une boîte cool.  

Berlin n’en manque pas ! Berghain (très difficile d’y renter, et la tendance c’est d’y aller le dimanche après-midi, car ce club est ouvert du jeudi au lundi matin ! Dieu sait ce qu’il se passe à l’intérieur, pas de fenêtres et les téléphones portables doivent rester au vestiaire. ) Tresor, Fiese Remise … Berlin est en constante évolution, alors un club en vogue ce soir peut ne pas l’être demain, attention !

 

J’espère que vous avez apprécié l’investissement d’Audric.

A bientôt pour une nouvelle interview !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 commentaires sur « Berlin »

Les commentaires sont fermés.