La culture Japonaise.

Ikumi est née dans la campagne japonaise et a accepté de nous parler de sa culture.

Publicités

 

J’ai passé Lundi dernier, un très beau moment avec Ikumi, qui a accepté de venir discuter du Japon autour d’un café (j’ai personnellement pris aussi une bonne part de tarte à la noisette que je vous conseille). Ikumi est chanteuse et vit à Neuchâtel depuis quelques temps déjà. Elle a une personnalité très lumineuse en fait, et c’était sûrement pour ça que le moment était si spécial. C’était aussi une des première fois que je faisais une interview à l’oral, et c’est assez particulier, surtout avec l’atmosphère de l’aubier café. 

Malheureusement, l’enregistrement audio était entouré de bruits non désirables et un peu trop décousu pour que je puisse le partager avec vous. C’est vraiment dommage, parce que l’accent japonais d’Ikumi est vraiment adorable, et elle a une façon de s’exprimer que j’aime personnellement beaucoup.

Bien sûr nous avons à peine effleuré le sujet finalement. Une deuxième séance s’impose peut être ? 🙂

Merci Ikumi en tout cas ❤

 




 

Alors Ikumi, je n’ai pas préparé mes questions dans l’ordre, et la première tombe un peu comme un cheveux sur la soupe mais j’entends souvent dire que les japonais travaillent beaucoup plus d’heure que n’importe qui, que vous n’avez pas beaucoup de vacances ?

Je ne sais pas exactement combien de temps de congés on a par an, mais normalement deux semaines, seulement on ne les utilise pas tous. Par exemple ma maman travaille à l’hôpital, elle part à 7h00 du matin et elle rentre à 21h00, mais elle met une heure pour aller au travail.

C’est énorme comme journée !

Oui c’est énorme, mais elle est un peu spéciale.

C’est donc un cas un peu unique ?

Oui un peu quand même. Mais par exemple mon papa, il est directeur de lycée,  il part à 8h00 et il rentre vers 18h30 19h00 en général.

C’est une moins grosse journée, mais 10 h00 quand même ! 50 heures par semaines donc ?

Oui tout à fait.

Vous avez quand même Samedi/Dimanche ?

Oui on a deux jours par semaines en fait, par exemple mon papa ne travaille pas le samedi et le dimanche effectivement. Mais mes amis qui sont professeurs, s’engagent dans des clubs, par exemple tennis ou des choses comme ça, mais ils ne sont pas payés.

J’ai lu beaucoup de clichés sur le japon, mais j’ai envie de savoir si les taoutages c’est vraiment mal vu ? Par exemple est ce qu’on ne peut pas entrer à la piscine ?

Oui exactement ! Je ne sais pas si tu connais, Yakuza, la mafia japonaise. Avant quand on avait des tatouages en fait, c’était qu’on appartenait à la mafia, donc évidemment c’était mal vu.

Maintenant c’est un peu plus pour la mode. Les gens mettent des tatouages éphémères souvent. C’est un peu entrain de changer, même si c’est encore interdit à la piscine, dans les bains thermaux et tout ça.

Je vois que c’est un pays où il y a 2000 traditions, des règles. J’ai même trouvé un site qui faisait la liste de ce qu’il fallait faire et pas faire. Tu peux faire un résumé ? Parce que franchement je suis perdue.

En fait pas vraiment, mais c’est parce que notre génération, on a perdu beaucoup de règles, par rapport aux anciens qui étaient plus traditionnels.

Ce n’est pas vraiment obligatoire donc ? Mais si ça se trouve toi tu ne vois même pas que c’est une règle, par exemple je pense à ne pas se moucher dans la rue, enfin tu vois ce genre de principes où ça peut choquer les gens si on ne les respecte pas

(Rires). Ce n’est pas vraiment une règle, mais on sent effectivement que ce n’est pas bien. C’est assez instinctif en fait, on voit que personne ne le fait, alors on ne le fait pas tout simplement. Mais c’est assez typique japonais c’est vrai.

J’ai aussi lu quelque chose sur l’emballage des cadeaux, par exemple ça ne se fait pas de déchirer un emballage, ou alors il faut s’excuser si on ne peut pas faire autrement. J’ai même trouvé un site sur l’emballage des cadeaux, sur comment on les offres, comment on les emballe tout ça.

Ah mais tu as vraiment cherché ! C’est marrant parce que quand je suis venue en France pour la première fois, j’ai passé Noël avec ma famille d’accueil. Et en fait c’était presque comme si on était obligés de déchirer le paquet ! J’étais choquée ! Mais c’est presque poli pour vous en fait, c’est comme exprimer la joie de recevoir un cadeau.

Ce que je me suis fait comme réflexion quand j’ai lu toutes ces règles, ces traditions, ces principes, c’est qu’il y a des choses qui ont vraiment dû te choquer, ici c’est presque la jungle en comparaison.

C’est marrant, parce que en fait mon copain était assez étonné, quand on était au japon, que au restaurant, nous on plie bien notre serviette, quoi qu’il arrive, on la laisse bien propre à côté de nous, alors que lui il la met en boule, et c’est normal pour lui parce qu’il l’utilise.

Bon après c’est un peu l’art du Japon, le pliage quand même, je vous vois comme un peuple assez minutieux. Souvent sur les blogs de DIY quand quelque chose est parfait, c’est japonais.

Ah les asiatiques hein !

Non pas forcément asiatique, vraiment japonais pour le coup, quand c’est très propre, minimaliste, quand tout est blanc et parfait. Je ne sais pas si tu connais Marie Kondo, elle a écrit « l’art du rangement ». Elle parle beaucoup du respect de la maison, de la propreté des choses, de l’ordre. C’est vraiment le cliché que je me fais des japonais, supers propres, supers appliqués, super respectueux.

Oui généralement, on fait bien les petites choses, on fait beaucoup de petites attentions pour la maison.

Bon on passe à ma question favorite, la nourriture ?

Il y a de plus en plus d’européens, qui s’intéressent à la cuisine asiatique à vrai dire.

Oui par exemple les sushis, moi j’en mange vraiment tout le temps. T’es as déjà goûté en France ? C’est pas du tout pareil non ?

Non, malheureusement.
Par exemple ici, c’est presque que au saumon. Au Japon, le saumon on en mange, mais pas vraiment finalement. Ce n’est vraiment pas les mêmes sushis, on mange pleins de poissons différents, et il y a un ordre pour les manger pour ne pas gêner le palais. Bon ça c’est vraiment la manière assez distinguée de les manger mais quand même en général il y a un ordre. Le premier goût ne doit pas être trop fort.

Et la nourriture est pas chère ! Par exemple un déjeuner, 5 euros à peu près, c’est possible. Vraiment c’est un plat, pas un sandwich.

Nous sommes assez doués à vrai dire pour adapter la cuisine d’autres cultures. On n’est pas fermés, quand on pense que quelque chose dans le monde est bon, on prends tout de suite.

Par exemple si on veut faire de la cuisine française au japon ?

Aucuns soucis, nous si c’est bon, on prend c’est tout.
On est un peuple assez gourmand en fait.

C’est marrant de dire que vous êtes gourmands, vous êtes tous tellement minces !

(Petit sourire de connivence)

Tu connais des gens qui sont gros ?

(Rires) Par exemple moi au Japon en fait je suis assez ronde.

Mais tu plaisantes ! T’es vraiment mince pour ici ! T’es la plus mince des françaises en fait.

Bon c’est vrai qu’on a pas beaucoup de fromage. Ca aide peut être.

Pourquoi tu sais ?

Non aucune idée, bonne question. Moi j’en mange beaucoup ici, j’ai beaucoup découvert de fromage en France. Mais par contre si j’en mange autant qu’un français, mon estomac à moi dis stop. Je ne suis pas faite pour intégrer le fromage.

D’ailleurs vous vivez tellement longtemps, tu crois que c’est dû à l’alimentation ?

Peut être oui. C’est sûr que notre cuisine est moins grasse. Pourtant le gras c’est si bon.

Mais c’est un peu un problème en fait, les anciens ont vraiment pleins d’aides sociales, en comparaison des enfants par exemple.
En France j’ai entendu qu’il fallait payer vraiment beaucoup pour une maison de retraite, au Japon tout est subventionné, c’est presque remboursé en fait.
Et pour les médicaments, nous on pays 30 ou 40%. Eux ils payent 10%.
Ile peuvent prendre pleins de soins, mais petit à petit ça change. Ils vivent très longtemps, mais ils attrapent quand même des maladies.

Ma grand-mère avait Alzheimer, elle est morte à 84ans. Mais mon autre grand-mère vit encore, elle a 96 ans.

Et elle est en forme ?

Oui ça va ! Elle oublie un peu des trucs.

Mais notre génération, maintenant on a des fasts-foods, on prend la voiture tout le temps, on marche moins. Donc forcément ça change, on vivra moins longtemps. Nos grands-parents cultivaient leurs jardins aussi. La cuisine était beaucoup plus saine.

C’est facile d’avoir un jardin du coup ? T’as grandi où ?

Ah bonne question !  Moi j’ai grandis vraiment vraiment dans la campagne. Quand j’étais à l’école primaire (au japon de 6 à 12 ans) on était 37 écoliers seulement. C’était vraiment une petite école. Il fallait marcher une heure pour aller à l’école.

Attends, tu marchais une heure pour aller à l’école ? C’est fou !

(rires) Oui après pour aller au collège, je devais monter deux montagnes à vélo. C’était comme ça.

Et du coup après t’es allée à la ville ?

Pour le lycée, j’étais à la chorale. C’est grâce à ça que j’ai commencé le chant. J’ai choisi une école dans la capitale de ma région. Tout à coup on était 800 lycéens, d’un coup !

Ça t’as fait peur un peu non ?

Beaucoup ! Je n’arrivais pas à mémoriser mes amis. Je n’arrivais pas.

Parce que tu te sentais obligée de mémoriser les 800 élèves ?

Oui mais j’ai abandonné, mais heureusement j’ai rencontré une bonne professeure, qui m’a emmenée sur le chemin de la musique. Donc je me concentrai petit à petit.

Après j’ai habité à Tokyo. Ça c’était vraiment une catastrophe. J’avais vraiment envie d’aller à la capitale mais je ne me sentais pas bien dans cette ville. J’ai essayé un an et demi, et puis je suis retournée chez moi.

C’était quoi qui n’allait pas ?

Je n’ai jamais vécu à Paris, mais en fait c’était un peu ça, des gens qui n’étaient pas très chaleureux, ils ne sont pas méchants, mais ils construisent un mur autour d’eux en fait.

On ne connaît jamais vraiment ses voisins, c’est un peu la solitude en fait. En fait c’est ça, j’ai ressenti une grande solitude. J’ai grandit dans une communauté vraiment proche, tout les voisins me connaissaient. A Tokyo je me suis vraiment sentie seule. Ce n’était pas un bon endroit pour moi.

T’étais à l’université du coup ? Ça se passe comment au Japon ?

Mon université était assez particulière, c’était l’université des arts en fait. Musique danse, théâtre.

C’était l’université publique, c’était 5 000 euros par an.

C’est incroyablement cher !

N’est ce pas ? Privée, c’est deux fois plus cher que publique en fait. Ma sœur était déjà entrée à l’université privée, donc mes parents m’ont demandé de faire l’université publique. Heureusement j’ai réussi le concours.

Il y a un concours ?

Tout à fait, en fait il y a plus de monde au concours à l’université publique parce que c’est moins cher bien sûr. Donc naturellement ça augmente le niveau. En fait les étudiants font tout les concours jusqu’à ce que ça marche, donc finalement tout le monde peut accéder à l’université.

Ça me paraît quand même cher, les salaires sont adaptés ? Est ce que quand tu sors t’es bien payé ?

Le salaire normal je crois que c’est 1500 euros à peu près. Net. Ca peut être un peu plus bien sûr.

Ce n’est rien, par rapport au coût de l’université!

Mais c’est pour ça que pleins de monde habite chez ses parents. Ça c’est vraiment une grande différence avec les européens. Vous sortez tout de suite de la famille, au Japon on reste toujours en fait. Les parents trouvent ça normal. C’est un choix.

Du coup vous êtes assez proches de votre famille en fait ?

Pleins de jeunes veulent quand même habiter ailleurs en fait. Mais selon les économies c’est un peu compliqué.  S’ils ont deux salaires, dans un couple marié par exemple, c’est possible, sinon c’est un peu difficile. C’est comme ça.

Les loyers sont chers ?

Tokyo c’est cher. Je payais 700 euros pour 15m2. Sans les charges. Mais c’était un appartement spécial pour les musiciens donc je pouvais chanter.

Il y a des appartements spéciaux pour les musiciens ? Comment ça marche ?

Oui, c’est pour ne pas gêner les voisins en fait.

C’est vraiment mentionné dans l’annonce ?

Oui c’est comme ça, il y en a pleins. En venant à Lyon par contre, j’ai cherché pour les musiciens, et ça n’existait pas. Aucuns résultats. (Rires)

Oui donc vous êtes vraiment respectueux entre vous en fait. D’ailleurs je vois que t’es un peu malade. Vous avez des masques vraiment quand vous êtes malades ?

Même pas malade en fait ! En France quand quelqu’un est malade, ce n’est pas à cause de lui. Au Japon, on t’accuse de pas avoir fait assez attention en fait, c’est ta faute, c’est tout.

Est ce que tu tombes plus souvent malade ici ?

Non ! Je fais attention quand même, mais je ne mets pas de masque. Au Japon c’est un peu trop, on parle tout le temps de l’hygiène. Oh lalalala, on a toujours des gels antibactériens, c’est énorme. Un peu de microbes ça va quoi ! Il y a pleins d’enfants maintenant qui ont des allergies, parce qu’ils ne connaissent pas les microbes en fait. C’est fou quoi, juste en faisant trop attention, on ne peut pas éviter à 100% les microbes.

Quand j’étais au Japon je pensais que c’était normal. Je ne savais pas, maintenant je trouve que c’est trop.

Quand t’es arrivée en France, tu connaissais quelque chose ? T’avais des stéréotypes ?

Mmmmh, non je n’avais pas vraiment cherché pleins d’informations. En 2009, je ne savais pas parler Français, je suis venue un mois en France, à Annecy. J’étais dans une famille d’accueil. C’était vraiment à l’aise en France en fait, il n’y avait aucune pression. Au Japon je devais faire attention. Et tout le monde me demandait tout le temps si j’étais à l’aise, et moi j’étais super à l’aise parce que je n’avais pas besoin de faire attention.

Oui, c’est un peu méchant envers les français ce que je veux dire, mais on ne respecte aucunes règles. On est quand même poli, mais on n’a rien de particulier, t’as du croire qu’on était vraiment trop zen non ?

Oui, ça, c’est vraiment opposé à ma culture en fait, mais c’est bien pour moi de vivre en France, ça me fait du bien d’être toujours tranquille. Et puis comme ça j’aurai vu autre chose.

Ton copain est déjà venu au Japon du coup, c’était quoi sa première impression ?

Il a dit « quelle propreté » ! Et il était choqué que tout le monde soit alignés pour prendre le train, il y a des flèches et des numéros pour aligner les gens. Il était tellement étonné qu’il a pris des photos. Pour moi c’est normal.

Attente metro.jpg

Mais à Paris t’as pris le métro ? Ça change tout non ?

Oui, en fait c’est plus « à la recherche de la chaise » en fait.

Mais j’ai bien compris que le Japon c’était assez particulier.

Mais tu pourrais penser que c’est nous qui sommes particulier ? C’est bizarre de vous voir comme les gens à part ?

Oui mais en fait on est une minorité au Japon, on est un tout petit pays finalement. Donc comme on est moins, c’est forcément que c’est nous qui faisons différemment.

J’aime bien la culture française, je profite au maximum du coup.

Et d’ailleurs, en parlant de la structure du pays, les tremblements de terre ?

Au Japon on est assez strict dans la culture, mais notre culture c’est aussi d’accepter les choses. On a eu beaucoup de catastrophes naturelles, et on accepte, puisque bien sûr on ne peut pas contrôler la nature.

Oui, vous n’êtes pas des révoltés, ça t’a fait bizarre d’arriver dans un pays où les gens protestent contre tout ?

Oui un peu. Petit à petit au Japon, on commence quand même à se révolter un peu, mais on est moins fort c’est sûr.

Oui c’est des années d’entraînements

En 2011 j’étais au Japon pour le tremblement de terre, et tout le monde a accepté en fait. C’était comme ça, on ne pouvait rien faire.

Rien à voir, mais comment ça se passe un mariage au Japon ?

Haha, Pleins de couples se marient à l’église à vrai dire. Mais il n’y a pas de curé, c’est juste comme ça, ils mettent des robes comme les européens. Et certains couples font une deuxième cérémonie de mariage en kimono. Ou bien ils font juste un.

Moi j’aimerai bien le faire avec kimono, pourquoi pas.

Je sais pas si t’as déjà entendu ça, mais les tout les européens n’arrivent pas à faire la différence entre les asiatiques. Est ce que tu fais la différence entre les européens ?

En fait je t’avoue je ne suis pas très douée, par exemple entre un suisse et un allemand non. Mais entre un français et une polonaise oui. Mais même en Asie, en fait je ne sais pas trop. J’entends la langue, alors je reconnais. Bon quand même je reconnais les japonais, mais sinon coréens, chinois je sais jamais vraiment ;

Quand on marche avec mon copain, il me fait « tu penses quoi ? » Et en fait il a plus souvent raison que moi.

Tu conseillerais quoi à quelqu’un qui vient visiter le Japon ?

Si quelqu’un vient au Japon, il ne faut pas aller aux endroits touristiques, les endroits du livre. S’il a de la chance, il faut qu’il aille dans une famille d’accueil.

Au Japon, on va montrer une face qui n’est pas forcément juste aux touristes.
Quand je suis venue en France, j’ai vraiment vécu la vie française.

Sinon il faut y aller avec un ami japonais qui parle bien.

Ah oui ! Je vois souvent des histoires des karaokés !

Aaaaaaaah. Oui en fait ce n’est pas pareil qu’en France. Ici vous chantez devant tout le monde n’est ce pas ? Au Japon t’as un petit box, t’es deux ou trois ou cinq enfin comme tu veux. Moi des fois j’y allais même toute seule pour chanter une heure. On peut commander de la nourriture ou des boissons.

C’est quoi ton plat préféré du Japon ? Par exemple pour les fêtes ?

Oooouh c’est difficile de choisir un plat préféré. Mais pour les fêtes on mange beaucoup de trucs panés.

C’est quoi la fête qu’il ne faut pas manquer ?

C’est nouvel an quand même. C’est chouette, ça me manque beaucoup. C’est pas du tout la même ambiance en Europe. Vous fêtez Noël avec votre famille, et Nouvel an avec les amis. Nous on fête nouvel an avec avec la famille.

On fête Noël aussi avec la dinde et un sapin tout ça.

Mais décidément tout le monde fête Noël pareil !

Oui même dans les pays Bouddhistes. Moi je ne me sens pas trop Bouddhiste en fait, d’ailleurs il y a de moins en moins de religieux. Des fois je rentre dans un temple, mais c’est plus pour la culture que pour la religion.
Mais on peut tout visiter, on a des églises, des temples, même une mosquée à Tokyo.

mosquee tokyo.jpg
intérieur de la mosquée de Tokyo.

 




 

 

 

 

4 commentaires sur « La culture Japonaise. »

  1. Les Japonais sont quand même extraordinaires.
    C’est probablement une méconnaissance de leur culture (du à l’éloignement?) qui nous fait pas prendre conscience de leur savoir vivre et à quel point ils sont incroyables…

    J'aime

    1. Tout à fait, en fait je ne m’y étais jamais intéressée de près, parce que j’étais beaucoup plus centrée sur l’Amérique du Sud, mais en cherchant et en parlant avec Ikumi, je dois bien avouer que je n’ai qu’une envie, c’est d’y aller du coup. Ce qui est quand même un problème, parce que ma bucket list est pleine de priorités haha.

      Tu es déjà allé ?

      J'aime

Les commentaires sont fermés.