1#voyage musical

J’inaugure ici une nouvelle rubrique,

J’aimerai bien partager de la musique avec vous parce que j’écoute beaucoup de musique, du monde, d’ici, d’autre part (ah attends, ça me rappelle quelque chose cette formule ?), et voilà. J’ai pas à me justifier beaucoup plus vu que :

  1. De toute manière, personne ne pourra me faire changer d’avis, même si cette personne me lance des tomates.
  2. De toute façon, qui n’aime pas découvrir de nouvelles musiques ?

Donc, tous les jeudis (je dis ça, mais moi et l’organisation), je vous donne un rendez vous musical. ❤

Trêve de bavardage.

C’était assez difficile de choisir qui j’allais vous faire découvrir en premier, mais comme David m’a fait découvrir cette artiste merveilleuse il n’y  pas longtemps, et que parallèlement il vient de répondre à une interview, je me suis dit que j’allais faire d’une pierre deux coups. (J’avais pas dit trêve de bavardage ?)

tYoun Sun Nah

Elle est née le 28 août 1969 à Séoul. Pour le reste, je vous laisse écouter cette interview.

Du coup elle entre à la CIM Jazz School pour étudier le jazz. Comme elle trouve qu’il n’y a pas assez d’heures de cours de chant (déduction : le problème ne se situe donc pas qu’en musique classique) elle passe au conservatoire Nadia et Lili Boulanger,  à l’ARIAM et elle prend aussi des cours de chant en particulier. Clairement, elle n’a pas peur de se sentir dépassée.

Une fois qu’elle a eu fini sa formation, elle passe par un nombre incroyable de scènes prestigieuses, autrement dit le Blue Note Jazz Festival,  le festival international de jazz de Rochester, , Jazz au Lincoln Center  Jazz à Marciac, Théâtre du Châtelet, Jazz à Vienne, Printemps de Bourges,au Montreux Jazz Festival, au Verbier Festival, le Festival International de Jazz de Montréal. Pour n’en citer qu’un millième.

Que dire de plus ? Une formation que j’adore, une voix belle et juste, une capacité pratiquement hors norme à changer de registre sur le même album. Elle enchaîne des titres lents, mystiques, presque plombants, des reprises (je pense à Hurt de Johnny Cash) de titres pas du tout jazz, des standards de jazz, des trucs complètement ensoleillés qui partent dans tous les sens (momento magico par exemple).

Je crois qu’elle aime simplement découvrir, toujours quelque chose de nouveau, elle ne prend que ce qu’elle aime, et c’est sûrement ça qui la rend magique. Je crois qu’elle ne s’arrêtera pas au jazz, c’est déjà son 8ème album. Mais comme on sait qu’elle ne s’arrêtera pas là, le pari reste ouvert.

 

Publicités

3 commentaires sur « 1#voyage musical »

    1. Ah je suis contente ! J’avais un peu peur de me faire huer parce que j’avais annoncé des interviews, après en toute honnêteté je me suis dit « je suis pas Madonna, tout le monde s’en fiche de ce que je fais « .

      Mais bon j’avoue, j’attendais quand même l’approbation de quelqu’un, tu pouvais pas me faire plus plaisir haha 😀

      A jeudi prochain 😉

      ps : spoiler alert, le prochain article, est en rapport avec l’artiste 😉

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.