Vivre au Mozambique.

Pierre vit au Mozambique, un pays magnifique, trop peu connu qui mérite le voyage. Venez lire son interview!

 

J’ai contacté Pierre grâce à Mélanie, il m’a tout de suite dit  » vas y balance tes questions ! « . Bref, du coup je ne le connais pas du tout, mais il me fait l’effet d’un mec bien cool et pas prise de tête. Merci Pierre pour ton aide ! (et Mélanie) Je ne vois pas où j’aurais pu pêcher un autre Français vivant au Mozambique !

Je vous conseille son tumblr, qui est rempli de photos sublimes (flatterie ? NON, honnêteté) : Son tumblr.

 




 

Je crois que le Mozambique est un pays vraiment trop méconnu. Influences swahili, portugaises, africaines bien sûr, indiennes aussi. Van Gogh n’avait pas une plus grande palette de couleurs.
Si vous recherchez un pays hors des sentiers battus, bien sûr que le Mozambique doit figurer sur votre liste.

Au Sud-est de l’Afrique, avec comme capitale Maputo et environ 24,7 millions d’habitants, on y parle Portugais. Je sais, j’ai été étonnée aussi. On y trouve aussi des plages sympas, une flore de folie, une faune de génie. Pas facile, nous dis Pierre, de découvrir le pays par ses propres moyens, une sacrée aventure s’annonce. Je lui laisse la parole.




 

Comment on se retrouve à travailler au Mozambique ?

Par une suite de hasards bien complexe, mais en court : je voulais voyager en Afrique de l’Est et je voulais apprendre le portugais, puis en revenant d’un voyage de deux mois, je me suis dit pourquoi ne pas essayer d’y vivre ?

Les démarches d’entrées dans le pays étaient compliquées ?

Pour un visa tourisme ça va, pour le travail c’est une autre histoire…

Ca fait environ 20 ans que la guerre civile est terminée, est ce que le pays porte encore quelques cicatrices ?

Malheureusement ça ne semble toujours pas terminé : chaque jour des tentatives d’attentat sur les responsables de la RENAMO (le parti d’opposition qui luttait contre le FRELIMO) font déclarer la guerre dans le centre du pays. Mais en fait rien ne passe vraiment de sérieux. Apres tu sens que les plus vieux qui ont vécu la guerre ont beaucoup souffert.

Je crois que le Sud est beaucoup plus développé que le Nord, c’est quoi la différence principale que tu as ressentie ?

Mon ressenti : Le Sud c’est l’ethnie principale Changana, le Nord principalement Makua/Makonde (et après tu as une cinquantaine éthnies dispersées dans le pays, avec des cultures bien différentes). Comme le sud est favorisé par sa proximité avec l’Afrique du Sud, les gens sont un peu plus hautains et citadins, mais les généralités sont difficiles à faire comme il y’a eu beaucoup de brassage volontaire avant la guerre civile pour créer une unité nationale. Bref la différence c’est que dans le nord ils sont dix fois plus chill.

Il faut être un peu fou pour choisir de visiter le pays par les transports en communs ou c’est possible ?

C’est possible, de jour. Même très sympa, mais il faut aimer les conditions difficiles… A tenter !

attendre le train.jpg
En même temps, même James Bond est dans la dèche de transport des fois.

Tu conseilles de visiter quoi ?

Maputo, Beira, Inhambane, et le nord pour une semaine, Nacala Velha, Porto, Pemba, Ilha. Y’a beaucoup de trucs à voir.

Influences Swhahili, portugaises, indiennes, africaines… On mange quoi finalement dans toute cette histoire ?

Du poulet piri-piri avec des frites, les meilleurs fruit de mer, des feijoada un peu comme au brésil, et des plats indiens. Pour les plus accrochés, de la soupe de tripe (dobrada). Toujours plein de piment piri-piri(trop bon) et du citron vert.

 

poulet piri piri

Comment tu vis la pauvreté environnante ?

C’est le plus difficile, les inégalités sont très violentes et ça se sent dans tous les rapports. Là tu comprends à quel point en Europe on a le luxe de se libérer de l’obsession de l’argent.

Qu’est ce que tu ne pourrais plus quitter ?

Les énormes fêtes ici, qui durent jusqu’à 11h du matin .Ca a pas l’air, mais ils adorent les genres techno house, kudumba anglaise et deep house anglaise et sud-africaine. Et ça danse vraiment.

Et au contraire qu’est ce qu’il te manque vraiment beaucoup ?

Un bon fromage, et du bon pain, et une file d’attente respectée.

T’es déjà tombé malade ? Tu t’es soigné où ? Les médecins traditionnels du Mozambique t’en penses quoi ?

J’ai chopé la malaria la plus technique ; si ça passe pas au bout de trois jours c’est très grave. Clinique privée, puis repos, hallus et gros cachetons, très dur. Heureusement ma copine était avec moi à ce moment. Sinon dentiste dans un hôpital public dans la brousse. Plus de peur que de mal.

Les médecins traditionnels je me méfie en fait , c’est beaucoup de suggestivité je pense.

C’était quoi la pire galère que tu as vécu ?

Les flics, toujours les flics…Je me suis fait dépouiller par des flics un soir en rentrant de soirée.

En tant qu’homme blanc, on te regarde bizarrement ? T’es un peu l’exception non ? T’as déjà été victime de racisme ?

Oui les gens te regardent tous, c’est impressionnant au début mais on s’y fait. Du coup on paye en général un premium si on ne connait pas déjà les prix. Mais les gens sont très sympas en général et je n’ai jamais eu d’agressivité gratuite.

Les Mozambicains ils pensent quoi des européens/français d’ailleurs ?

En général, les gens n’aiment pas trop les portugais (voir pas du tout), donc ils peuvent être froids au début, mais quand ils apprennent que tu es français, ça brise la glace. Ils ont tous quelques mots, « comme ci comme ça » tu vois, très drôle. Capital sympathie maximum.

Tu connais des coutumes locales ? Qu’est ce qu’il faut savoir avant de se rendre à dîner chez un mozambicain ?

Ramener des bières et/ou à manger, TOUJOURS. (Ndlr : piqure de rappel, c’est la base un peu partout les copains)

On peut s’en sortir avec l’anglais ou il faut connaître un peu de portugais quand même ?

L’anglais ça aide à Maputo ou Beira, mais en dehors c’est compliqué sans une petite base de portugais.

Un dernier truc que tu aimerais partager ?

Le Mozambique, il faut venir voir, c’est un pays magnifique et ça claque pour ceux qui aiment se mettre dans des aventures.

 

Les adresses bonnes adresses de Pierre.

 

Un restaurant

Chez Mickael à Nacala Porto, si vous trouvez le spot vous mangerez le meilleur poisson du monde… Mais il faut trouver ;).

Un bar

La Kitanda, les proprios sont super sympas (saluez Doudou de ma part, le patron).

Apres Nacala c’est plus pour les sorties dans la nature parce que les bars c’est ambiance saloon comme c’est un endroit paumé.

Un café

Pas trop la culture du café. On se met dans des « baracas » en tôle dans les petites rues (demander à des gens cools du coin ou se prendre une « tres-cem », trois bieres pour deux euros). Se mettre une biture est assez culturel. Puis un poulet piri-piri pour finir

Un endroit où écouter de la musique 

Les associations de musique/ parfois des bars. Il faut demander aux locaux, les infos passent de bouche à oreille.

Un endroit avec une nature incroyable

Il faut se perdre dans Ilha de Moçambique, ancienne ville coloniale qui semble abandonnée ;  c’est charmant et très chill, les gens sont adorables.

Capture d’écran 2016-02-22 à 22.18.35.png
C.move

Sinon pour la nature, prendre un 4×4 et aller voir Chocas a deux heures de Nacala, ou bien le Nuarro Lodge. C’est juste l’Océan Indien intouchable (genre Seychelles ou Maldives). Pemba aussi très joli.

 

Voilà !




 

Merci Pierre, grâce à toi le Mozambique est désormais un peu plus connu, et vu comme j’en prends plein les mirettes depuis tout à l’heure, ça valait quand même le coup. 

N’oubliez pas d’aller voir son tumblr !  Je ne veux pas vous spoiler, mais il vaut vraiment le détour si vous voulez vous voir le pays à travers ses yeux.